TRICOT : COL SNOOD BRIOCHE

Bonjour,

Ce col constitue mon essai de point Brioche. Soit dit, il est en côtes anglaises bicolores.

L’idée de ce col avec ce point est né du double souhait : éviter d’avoir a choisir entre les deux couleurs gris et rouille en utilisant ces deux tons dans un même point et aussi, savoir tricoter le point brioche bicolore. Accessoirement, j’ai besoin d’un col !

Pour l’exécution du point brioche et des augmentations, cliquez pour retrouver mes articles. Ce modèle est accessible à toute personne sachant tricoter.

MATERIEL :

  • 4 pelotes au total, soit 2 de chaque couleur. Ici, j’ai utilisé de la LIMA de chez DROPS que j’achète chez KALIDOU ;
  • 2 pointes d’aiguilles en 4 mm avec 1 câble en 60 cm et un en 80 cm
  • 1 marqueur de début de rang
  • 8 autres marqueurs.
  • 1 aiguille à laine pour rentrer les fils

EXPLICATIONS :

J’ai monté 72 mailles (en fait, j’en ai monté plus car j’ai monté 2 mailles endroit à la place d’une seule) en côtes 1/1.

Faire le rang de positionnement, puis tricoter en point brioche droit durant 40 rangs entiers (soit 40 mailles grises). Cela représente une hauteur d’environ 18 cm de hauteur.

Marquer 9 emplacements d’une largeur de 4 mailles endroit chaque. Puis faire 1 augmentation sur la 4ème maille endroit de chaque séquence. Soit dit, il s’agit de la maille endroit juste avant chaque marqueur !

Si l’on reprend le comptage des mailles endroit au moment de la première augmentation, cela donne une augmentation sur les rangs : 1, 3, 5, 7, 9, 11, 14, 17

Continuer droit jusqu’à réaliser encore 4 mailles endroit puis faire un rang gris en côte 1/1 en tricotant le jeté avec la maille concerné. Puis un autre rang gris en côtes 1/1, et rabattre souplement. Pour ma part, j’ai fait un rabat tubulaire.

 

Publicités

TRICOT : POINT BRIOCHE, AUGMENTATIONS

Bonjour,

A toutes celles et ceux qui ont réussi à tricoter le point brioche à plat ou en rond, voici maintenant la méthode pour augmenter durant le tricotage.

Compliqué ? Mais non ! Ben voyons donc, d’après vous, si j’ai réussi ? hein ? c’est que c’est TRES simple ! non ?

Mais si.

Bon, d’accord, je vous explique !

Tout d’abord, je vous conseille d’augmenter sur un rang endroit, c’est à dire sur celui de la couleur principale, soit dit, celle avec laquelle vous avez commencé votre ouvrage, ou encore avec celle qui tricote les mailles endroit sur l’endroit. Bref, ici, le gris !

Et dans cette maille endroit, vous allez :

  • tricoter une maille endroit mais conserver la maille sur l’aiguille qui ne tricote pas ;
  • faire un jeté ;
  • repiquer l’aiguille à l’endroit dans la maille et tricoter une nouvelle maille.

Vous avez 3 mailles au lieu d’une.

Au rang suivant (avec l’autre couleur), vous allez tricoter les mailles selon la suite logique :

  • glisser la première
  • jeté
  • tricoter la maille envers (toute seule car elle n’a pas son jeté)
  • glisser la troisième.

Comment ça j’explique mal ? Bon d’accord, vous voulez une petite vidéo ? alors voilà le lien vers celle que j’ai utilisée.

Bonne brioche et à bientôt.

 

TRICOT : POINT BRIOCHE

Bonjour à tous,

Mais qu’est-ce donc que cette brioche ? Je connais celle de Vendée, délicieuse., mais au tricot !?! Je ne connais pas ! Et… comment dire… lorsque je ne connais pas, mon neurone se met immédiatement en mode « je veux savoir »…

Qu’est-ce donc ? Tout simplement des côtes anglaises ! Si si, je vous assure ! Vous savez, le point que lorsque vous tricotez 2 rangs, vous n’en avez fait qu’1 !!! le truc qui n’avance pas quoi ! pire que le point mousse !

Mais la remise à la mode de ce point s’est faite par l’adjonction d’une couleur. Ce point n’est donc que, ni plus, ni moins, des côtes anglaises bicolores. Et si j’ai déjà fait des côtes anglaises, ce n’est pas le cas des bicolores. Il FAUT que j’essaye ! et ça tombe bien, j’ai besoin d’un col élargi ! Mais ici, je ne vais expliquer QUE le point brioche, pas mon col !!! (râlez pas, je vous le mettrais !).

ETAPE NUMERO 1 :

Choisissez 2 fils de 2 couleurs totalement opposées, un câble de 60 cm et 2 bonnes pointes d’aiguille. Ne prenez pas un fil cher (dispendieux) car vous allez faire et défaire… Rigolez pas, j’ai bien défait une bonne dizaine de fois… bon, compris dans le lot ceux qui ont volé à travers la pièce !!!

ETAPE NUMERO 2 :

Prendre une bonne dose de ZEN attitude (ce n’est pas mon cas !) puis vous lancer dans le visionnage d’une bonne vidéo (non, pas d’un bon film…) dans un endroit calme sans risque en cas de dérapage incontrôlé ou autre catapultage de tricot (oui, ça sent le vécu !).

Prêts ? Partez !

Regardez la vidéo de comment faire à plat, par exemple celle que j’ai suivie même si je trouve qu’elle exécute le point trop vite (mais vous avez toujours le bouton « pause »). Ne vous formalisez pas avec son propos du type « pour les débutantes, repassez », car en fait, il vous faut juste savoir faire une maille endroit, une maille envers, un jeté, glisser une maille d’une aiguille à l’autre et enfin savoir tricoter 2 mailles ensembles en les prenant par l’endroit ou par l’envers. Bref, rien de bien compliqué.

ETAPE NUMERO 3 :

Tricotez au moins 3 cm de Brioche.

Vous y êtes arrivés ? super !

METHODE MAMIETOUN : Ou le point en rond

Laissez tomber votre essai, et passez maintenant au tricotage du point brioche en rond.

Comment ça vous n’y arriverez pas ? Mais si, c’est tellement plus simple ! Non, je ne rigole pas et non, je ne vous raconte pas de bêtises !

Pourquoi est-ce plus simple ? Parce que vous n’allez exécuter que les rangs 1 (ou impairs) avec une couleur à chaque fois.

C’est donc beaucoup plus simple !

BASE DE DEPART :

Pour éviter que cela ne serre trop à la base (le point brioche élargi la maille), je monte 2 mailles endroit et 1 maille envers en lieu et place des côtes 1/1 (voir la rubrique « montage des mailles« ).  Je tricote 1 rang de côtes 1/1 (1 maille endroit et 1 maille envers) en tricotant ensemble les 2 mailles endroit sur tout le rang.

RANG DE PREPARATION :

Faire le rang de préparation : 1 maille endroit, 1 jeté, glisser la maille envers sur l’autre aiguille.

SECONDE COULEUR :

C’est le rang que l’on ne compte pas. Il n’est que la finalisation du rang entier. Si, comme moi, vous comptez tout le temps vos rangs, vous ne devez compter que les mailles de la première couleur (ici les mailles grises)

Faire la seconde couleur : glissez la maille endroit (autre couleur), tricotez ensemble à l’envers, la maille ET le jeté. Puis faire la séquence : glisser la maille endroit, passer le fil sur cette maille pour qu’il soit sur l’envers du tricot (préparation du jeté), tricotez ensemble à l’envers la maille ET le jeté.

PREMIERE COULEUR :

Tricotez ensemble la maille endroit ET le jeté, passez le fil devant l’ouvrage, glissez la maille envers (en la prenant à l’envers).

LA JONCTION :

Il ne FAUT PAS croiser les fils à la jonction.

Allez, bonne Brioche à vous toutes et tous, et bon appétit !

A bientôt

 

Ligne Maginot, Cattenom, Moselle

Bonjour,

Dimanche 29 juillet, nous (ben oui, j’ai un mari !) sommes allés nous promener a Cattenom, petit village de Moselle ou se situe aussi une centrale nucléaire. Mais, ce n’est pas pour celle-ci que nous nous sommes déplacés, mais pour l’entourage historique qui se trouve sur cette même commune : la ligne Maginot, et plus particulièrement le site de Galgenberg.

Lire la suite

TRICOT : COL POLO

Bonjour,

Il ne me serait jamais venu à l’idée de rédiger un article sur les cols polo, mais puisque vous me le demandez…

Commençons par le début : qu’est ce donc qu’un  »col polo » ? D’ailleurs on peut aussi poser la question ainsi  »qu’est ce donc qu’un  »col chemise » ? » pour nos cousins québécois.

La réponse apparaît comme évidente, il s’agit d’un col… polo, comme sur les… polo !!!!

Bon d’accord, j’explique. Il s’agit d’un col avec une patte de boutonnage et d’un col a revers. Ah, vous voyez que ça ne vous parle pas plus ! Voici mon conseil : regardez sur la photo !

Lire la suite

GANTS au tricot

Bonjour,

J’aime faire ce que je ne sais pas faire. Se lancer, decouvrir, apprendre, quoi de plus enrichissant ?

Et c’est parti pour une paire de gants avec doigts. Au passage, un grand merci a Guylaine, éleveur de mes Alpagas  »Un Moment de Douceur » qui n’a eu de cesse de me demander de lui en tricoter avec son fil (enfin celui de ses (mes) alpaga bien sur !) ! Sans elle, je ne pense pas que j’aurais franchi la porte menant a ce nouveau défi !

J’ai d’abord fait un  »essai » (ou cobaye, brouillon) avec du fil Fabel de chez Drops (toujours acheté chez Kalidou) et des explications  »drops ». Bien entendu je n’ai pas pu les suivre (je ne suis jamais les explications, pas même les miennes !) mais elles m’ont bien aidées.

Comme pour les chaussettes, je ne vais pas vous proposer UN MODELE, mais bien  »comment faire VOTRE modele »

LA TECHNIQUE :

Je fais le tricotage en rond, que ce soit avec des circulaires ou des  »double pointes ».

Je fais toute la partie  »main » les 2 gants ensembles, mais rien ne vous y oblige.

LE MATERIEL :

– 3 aiguilles circulaires. Même si je tricote les 2 mains ensembles, il me faudra les mettre chacune sur un cable pour le tricotage des doigts. Donc 1 pour chaque main ET 1 pour le tricotage de chaque doigt ;

– des marqueurs ;

– des ciseaux ;

– une aiguille a coudre ;

– un crochet pour la reprise de mailles.

LES MESURES :

Pour calculer la largeur de votre main, c’est tres simple :

– Prenez le tour de votre main au niveau de la paume.

– Prenez le tour de chaque doigt.

– Trouvez aussi la longueur (hauteur) et la largeur de chacun de vos doigts.

– Prenez la hauteur  »poignet/creux du pouce ».

– Hauteur creux du pouce/debut du petit doigt.

Notez toutes ces mesures sur un papier.

L’ECHANTILLON :

Les explication de comment faire un échantillon sont ICI, mais en voici un bref rappel :

Montez suffisamment de mailles pour avoir au moins 12 cm de largeur de tricot. Tricotez 12 cm de hauteur. Ne coupez pas le fil !

Sans tendre votre ouvrage, maintenez le  »a plat » et mesurez (sans la maille lisiere) 10 cm. Comptez le nombre de mailles qu’il vous faut pour 10 cm et le nombre de rangs.

Convertissez tout de suite pour 1 cm (divisez par 10 le nombre de mailles necessaires pour 10 cm, en gardant les chiffres apres la virgule).

Comme vous n’avez pas coupé le fil, défaites votre échantillon !

CALCUL DE LA LARGEUR DU GANT :

Cela peut paraitre quelque peu saugrenu, mais oui, il faut commencer par la ! Pourquoi ? Parce qu’il vous faut autant de mailles sur le tour de main que pour faire vos tour de doigts ! Logique non ? Tout en sachant bien que vous creez 2 mailles entre chaque doigt !

Vous avez donc votre tour d’INDEX converti en nombre de mailles. Ainsi, vous aurez besoin pour son tricotage, de ce chiffre moins 2 mailles.

Comment ça vous ne suivez pas ? Mais si… les 2 mailles que vous enlevez, sont celles que vous allez ajouter entre l’index et le majeur.

Faites de même pour le petit ANNULAIRE.

Pour le MAJEUR et l’AURICULAIRE, il vous faut soustraire 4 mailles ! Pourquoi ? Parce que ces 2 doigts sont au centre et donc reçoivent 2 mailles de plus de chaque cote ! Ah, vous voyez que c’est logique !

Maintenant vous avez le nombre de mailles nécessaire pour le tour de main complet. Vous pouvez vérifier avec la mesure du tour de main que vous avez prise et convertie ! Normalement ça doit correspondre.

Pour connaitre le nombre de mailles par côté, il suffit de diviser par 2 le nombre de mailles du tour.

Pour mon exemple, j’arrive a 56 mailles au total, soit 2 fois 28 mailles.

TRICOTAGE DU POIGNET :

Le poignet est souvent fait en côtes. Quelque soit le point choisi, veillez a ce que la largeur soit correcte (re échantillon). Pour ma part, en côtes 2/2, je vais réduire de 20%, soit 11,2 mailles, que j’arrondi a 10, soit 5 par face.

Sa hauteur est fonction de vos envie. Je vais faire 30 rangs, soit environ 7 cm. Puis sur le 1er rang de jersey, je repartis mes augmentations pour avoir le bon nombre de mailles pour la largeur de la main (10 mailles pour mon exemple).

TRICOTAGE JUSQU’AU CREUX DU POUCE :

Pour votre TOUR DE POUCE, vous avez besoin de mailles. Ce nombre, vous l’avez sur votre tableau. Vous avez aussi, sur ce même tableau, le nombre de rangs qu’il vous faut pour aller du poignet au creux du pouce.

Pour moi, il me faut 30 rangs et mon pouce doit faire 18 mailles.

Ainsi, il me faut créer 14 mailles sur 30 rangs moins 1 ou 2 cm avant l’augmentation du pouce. Pour moi, il me faut 8 rangs.

Pourquoi 14 mailles ? Parce que j’ajouterais 3 mailles au creux du pouce ET mes augmentations sur la hauteur vont se faire autour d’une maille centrale, maille que je dois donc enlever de mon total !

Ainsi sur chaque rang d’augmentation, je vais créer 2 mailles de plus. J’ai donc besoin de moitie moins de rangs qu’il y a de mailles nécessaires. Ce n’est pas clair ?

Voici l’exemple :

Je dois créer 14 mailles. Ces créations se font autour d’une maille centrale. J’augmente donc de 2 mailles a chaque fois. Je vais donc (pour mon exemple), augmenter 7 fois.

Ou se situe cette maille centrale ? A 2 mailles du bord. Car, je ne sais pas si vous l’avez remarque, mais votre pouce ne se situe pas sur le côté de votre main, mais bien dessous.

Enfin, n’oubliez pas que vos 2 mains sont opposées ! Donc si votre 1er pouce est a gauche de votre ouvrage, le second sera a droite !!!

Je dois donc repartir ces 7 augmentations sur les 30 rangs moins les 8 du début, soit 22 rangs. Une simple division ? Pourquoi pas ! 22/7 = 3,xxx. Le problème c’est le reste. Que faire du  »reste » ? Et bien le laisser car il est minime, et que j’ai besoin de rangs pour  »dégager » le pouce en attente :

Mes augmentations seront donc sur les rangs 9, 12, 15, 18, 21, 24, 27. Le rang 28 est un rang ou rien ne se passe. Au rang 29 je vais tricoter les 15 mailles du pouce sur un arrêt de mailles puis créer une nouvelle maille a la place au rang 30. Je retrouverait alors mon nombre de mailles du départ.

Comment faire ces augmentations et ou ? A la question  »comment » je réponds par  »2 mailles dans une » (explications ici). Cette façon positionne la nouvelle maille après la maille dont elle est issue. Ainsi, pour le gant de la main droite (pouce en début de rang), cela donne  »tricote 1 maille a l’endroit, met un  »anneau marqueur » sur l’aiguille, tricote 2 mailles dans les 2 suivantes ». Pour la main gauche (pouce en fin de rang), tricotez tout le rang et tricotez 2 mailles sur la 4ème et la 3ème maille avant la fin du rang.

Vous avez bien une maille centrale encadrée d’une augmentation de chaque côté.

La prochaine augmentation sera  »tricote 2 mailles dans la première maille après l’anneau marqueur, tricote 2 mailles puis 2 mailles dans la suivante ».

Continuez ainsi jusqu’à la fin de la création des mailles du pouce.

Maintenant, il vous faut mettre les mailles du pouce en attente. Je le fait sur le dernier rang du pouce et pour cela, je tricote les mailles du pouce avec mon  »arrêt de mailles » (cable de 40 cm et une pointe).

Dans le cas présent, je ne tricote pas avec ma pointe de  »mini cable » car elle a un diamètre de 3 mm et mon aiguille 2,5 mm. Je tricote donc ces mailles avec mon aiguille en 2.5mm :

Puis je les mets sur mon mini cable :

et refermer avec les bouchons.

PAUME DE LA MAIN

Je continue mon tricot droit et CREE 1 MAILLE a la place de celles du pouce

Continuer tout droit jusqu’à la hauteur nécessaire jusqu’aux creux du petit doigt (auriculaire).

AURICULAIRE :

Prendre le nombre de mailles nécessaires pour l’exécution du petit doigt, et ajouter une maille de chaque côté pour créer l’espace nécessaire à la largeur du doigt et entre les futurs 2 doigts.

Pour cela, je créer une maille entre les doigts et de chaque côté. Pour le tricotage, et afin de bien différencier le tricot du « gant » et celui du doigt, j’utilise une aiguille circulaire avec une pointe en bois.

Tricoter les mailles de la première moitié puis ajouter une maille : je prends cette nouvelle maille en la tricotant dans la suivante, tout en laissant la maille sur l’aiguille (puisque je n’ai fait que créer une nouvelle maille)

Tourner l’ouvrage, et commencer en créant une nouvelle maille et en la prenant dans la première maille située avant celles du petit doigt en la prenant à l’envers :

Tricoter la hauteur du doigt, le fermer.

FERMETURE DES DOIGTS :

Une fois la hauteur atteinte, faites le rang suivant en tricotant toutes les mailles 2 par 2. Coupez le fil (hauteur du doigt environ), et avec une aiguille à coudre, passer le fil dans toutes les mailles. serrer et passer le fil à l’intérieur du doigt.

En vidéo, c’est bien mieux !

LES AUTRES DOIGTS

Avant de tricoter les autres doigts, il vous manque environ 2 rangs de hauteur. Pourquoi ? Parce que si vous regardez votre main, vous verrez que le creux entre les 2 petits doigts est situé plus bas que le creux des autres doigts.

Pourquoi 2 rangs. Parce qu’en général cela suffit, mais… vérifiez quand même hein ?

Une fois ces 2 rangs faits, il vous faut tricoter vos doigts de la même façon que le petit mais sans oublier de « reprendre une maille » sur chaque maille créée. C’est ainsi que les 2 doigts du milieu reçoivent 2 mailles en plus à chaque extrémité ET de chaque côté.

Ce sont les 2 mailles dans lesquelles les mailles complémentaires du doigt précédent ont été prises :

Voici la maille centrale de l’entre 2 doigts :

Je pique dans la maille centrale ET dans la première maille pour créer la première maille du doigt suivant :

puis prendre cette maille en la prenant comme une maille envers.

Pour l’index, à l’inverse de l’auriculaire, il faut juste reprendre une maille sur celles du majeur de chaque côté.

FERMER LES DOIGTS :

NOMBRE DE MAILLES UTILISEES POUR LES GANTS GRIS :

Ces gants sont réalisés avec le fil à bas « Les Alpagas de « Un Monde de Douceur » » !

Poignet : 44 mailles en côtes 2/2 durant 30 rangs.

Continuer en répartissant 12 (2 fois 6 mailles par face) augmentations sur le 1er rang (on a alors 56 mailles)

Création du pouce au rang 9 : à 2 mailles du bord, augmenter 7 fois 2 mailles (on a alors 15 mailles pour le pouce)

Plat de la main : tricoter droit jusqu’au 50ème rang

Auriculaire : prendre 6 mailles x 2 et + 1 maille entre deux. 26 rangs.

Autres doigts : faire 2 rangs de plus. En reprenant 2 mailles sur la maille entre l’auriculaire et le reste.

Annulaire : 7 mailles x 2 et + 1 maille entre annulaire et majeur = 8 mailles d’un côté et 7 de l’autre. 34 rangs

Majeur : 8 mailles x 2 et 1 maille de reprise entre annulaire et majeur de chaque côté + 1 maille d’un côté entre majeur et index = 10 mailles d’un côté et 9 de l’autre. 40 rangs

Index : les autres mailles + reprise de 2 mailles entre majeur et index. 34 rangs

Quel taille de patron ?

Bonjour,

Une question m’est posée aujourd’hui et j’avoue que jamais je n’aurais envisagée de faire un article là-dessus !

La question entière est celle-ci : j’ai pris mes mesures (et j’ai même fait mon échantillon)
mais je ne sais pas comment faire pour la retrouver sur les explications du modèle que je veux faire.

Lire la suite